Fibre optique en France

Free sera le premier opérateur à profiter des offres de gros mises en place dans le domaine de la fibre optique par Orange. Les deux opérateurs viennent en effet d'annoncer la signature d'un accord selon les termes duquel ils financeront conjointement le déploiement du très haut débit dans une soixantaine d'agglomérations... et cette fois, ce n'est pas des zones très denses qu'il s'agit.

Pour participer à l'appel d'offres ouvert par le gouvernement dans le cadre du grand emprunt, visant à subventionner le déploiement de la fibre, France Télécom a dû mettre en place une « offre de gros » permettant à ses concurrents de « louer » ses services, afin que les efforts et les investissements de tous participent à la démocratisation du très haut débit.

Après approbation de l'Arcep, le régulateur des télécoms, cette offre a été publiée mardi 19 juillet. Contrairement aux programmes de cofinancement déjà en place (Bouygues SFR par exemple), qui s'intéressaient exclusivement aux zones dites « très denses » (grandes métropoles de type Paris), ce nouveau volet vise les agglomérations de moindre importance, avec un total de 3 600 communes représentant quelque 10 millions de foyers.

Free sera le premier à profiter de cette offre. Dans ce contexte, l'opérateur n'aura à investir qu'à hauteur des lignes nécessaires pour servir ses abonnés sur la zone concernée, les équipements étant ensuite mutualisés selon le cadre défini. Le schéma se révèle bien plus simple que celui qui prévaut dans les zones très denses, où chaque opérateur est censé amener lui-même sa fibre au pied de l'immeuble qu'il souhaite desservir.


Informatique et high tech

source Clubic : http://pro.clubic.com

Partager


Prev Next